[Une bande dessinée sur les tabous sexuels : Pucelle de Florence Dupré La Tour]

La sélection officielle du festival d’Angoulême offre un large panorama du paysage de la bande dessinée de 2020. La remise des différents prix du festival se fera le 29 janvier 2021 lors d’une cérémonie se déroulant au théâtre d’Angoulême, qui sera retranscrite en direct. Huit prix seront décernés lors de l’événement.

Le festival en lui-même est reporté au mois de juin en raison de la situation sanitaire. Cette remise de prix est l’occasion de se pencher sur une œuvre en lice, Pucelle, de l’autrice et dessinatrice Florence Dupré La Tour.

Dans cette bande dessinée autobiographique, elle s’attaque aux tabous sur la sexualité, et plus généralement le manque d’éducation sexuelle dans une famille bourgeoise et très catholique. Entre un père absent et une mère qui entretient une éducation religieuse fervente, c’est dans la honte et l’incompréhension que Florence tente de se construire. Les non-dits sont source de profondes angoisses, que l’autrice peint à l’aide d’une aquarelle aux tons roses et rouges pastels. La fausse naïveté du dessin et la douceur des couleurs tranchent avec le propos acerbe que Florence Dupré la Tour tient sur la société dans laquelle elle a grandi, enfermée dans ses tabous et mensonges. Le culte de la virginité, le tabou des règles, la place la femme au foyer, la puberté honteuse : autant de schémas perçus par les yeux d’une jeune fille qui tente de comprendre ce qu’il lui arrive. Elle livre également une critique de la religion, de son rôle dans le maintien des femmes dans une position d’infériorité.

Florence Dupré La Tour parvient à prendre du recul sur son passé, et le retranscrit dans cette œuvre avec beaucoup d’humour et d’autodérision. Le propos de l’autrice n’en est pas moins très sérieux : parvenir à l’égalité homme-femme, c’est continuer le grand chantier qui est celui de l’éducation, et notamment l’éducation sexuelle en abolissant les tabous.

Son travail a déjà été encensé par la critique, et a reçu le prix de la meilleure bande-dessinée 2020 des Inrockuptibles. En route vers un fauve à Angoulême ?

Article de Charlotte Morel

Partager :

[Sommet de Nairobi : élargir l’accès à l’éducation à la sexualité ]

L’éducation complète à la sexualité (l’ECS) a été un thème central des discussions du Sommet de Nairobi sur la CIPD25 (Conférence internationale sur la population et le développement). Les 179 gouvernements ont appelé à autonomiser les femmes et les filles dans tous les aspects de leur vie, notamment en matière de santé sexuelle et reproductive.

Un nouveau partenariat d’ECS a été lancé par de nombreux organismes lors d’une séance de la CIPD25. Parmis eux : l’UNFPA, Pop Council, AfriYan, la FIPF, Rutgers et l’UNESCO. Le partenariat a pour but d’assurer que tous les jeunes aient accès une éducation complète à la sexualité de qualité d’ici 2030 et appelle les gouvernements, les ONG, les organisations de la jeunesse, les organisations du secteur privé et les autres parties prenantes à promouvoir l’ECS. Il met l’accent sur la fourniture de l’ECS pour les plus marginalisés, notamment ceux qui ne vont pas à l’école et ceux qui sont victimes de discriminations et de violation des droits de l’homme fondées sur le genre, l’origine ethnique, l’âge, les aptitudes et le statut social.

De nombreux progrès dans l’ECS sont notables mais il reste encore beaucoup à faire. De nombreux gouvernements ont déjà fait de grandes avancées dans la promotion de l’éducation complète à la sexualité.

Parmi ces gouvernements, l’Afrique du Sud a renforcé l’ECS dans les curricula au vu des taux élevés de violences fondées sur le genre, de grossesses adolescentes et du nombre important de jeunes entre 14 et 24 ans, qui perdent la vie à cause du VIH/SIDA.

De la même manière, en Namibie, les effort visant à fournir une ECS à tous les jeunes vont au-delà de la salle de classe et s’étendent aux radios et aux médias sociaux.

Article de : Éléonore Pradal

⤵️ Pour en savoir plus :
https://fr.unesco.org/news/sommet-nairobi-elargir-lacces-leducation-sexualite?fbclid=IwAR0cPUapFjjeChmZWCxFr0tCynC9n9EvUGDZEIU3AUeqixfrbk9DN1lzFAw

afrique architecture archéologie art artiste ciel cinéma confinement culture découverte découvrir education engagement exposition femmeartiste film flore france féminisme histoire journée mondiale lecture musée nature ouv paix paris patrimoine patrimoinehistorique paysage peintre peinture photographie phénomène promenade protection sciences sortie unesco ville visite visite culturelle vue école éducation

Partager :