Nous voilà arrivés, tant bien que mal, à la fin de l’année 2020. Si celle-ci aura été marquée par une crise sanitaire mondiale, elle aura également vu l’avènement d’une application à l’origine de plusieurs phénomènes musicaux ayant bousculé les charts : TikTok.  

Ainsi, voilà l’occasion de revenir sur deux décennies d’innovations 2.0 ayant modifiées structurellement l’industrie musicale.  

De Myspace à TikTok : l’influence grandissante d’internet dans le milieu musical 

C’est avec le site web Myspace, fondé en 2003 aux États-Unis, qu’internet commence à s’immiscer dans le milieu très fermé de l’industrie musicale. 

Le principe est très simple : des artistes indépendants peuvent publier leurs créations sur leur page afin de se faire connaître du public, mais surtout des potentielles maisons de disques.

Ce réseau social a ainsi permis l’émergence de nombreux artistes désormais mondialement connus. On peut citer par exemple Lilly Allen qui y a rencontré le succès en 2005 suite à la publication de plusieurs démos de ses chansons.

Le groupe britannique Arctic Monkeys, dont l’histoire a dû faire rêver les groupes de rock amateur du début des années 2000, a également commencé sur Myspace. En effet, ces derniers donnaient régulièrement des concerts dans les pubs de Sheffield, leur ville natale, et en profitaient pour donner gratuitement au public des CD’s de leurs premiers titres. C’est alors que l’un de leur fan a décidé de créer une page Myspace au nom du groupe et d’y poster leur musique. Celle-ci y connu un succès tel qu’elle parvint aux oreilles du label indépendant Domino Records qui leur proposa un contrat. Cette signature devenant le point de départ d’une reconnaissance internationale.

Si Myspace a dominé ce secteur jusqu’à la fin des années 2000, il se fit vite concurrencer par une autre plateforme digitale, Soundcloud, créée en 2007. En effet, celle-ci présentait l’avantage de permettre aux artistes de publier leurs créations non seulement sur leur compte Soundcloud, mais également sur d’autres réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, leur œuvre touchant alors une plus large audience. 

Le site devint alors l’un des repères privilégiés des rappeurs américains qui y ont connu leurs premiers succès. Chance the Rapper, XXXTentacion, ou encore Lil Pump, faisant aujourd’hui partie des incontournables de la scène hip-hop de ces dernières années, y ont ainsi fait leurs débuts. 

Tik tok, la révolution aux chiffres astronomiques

Difficile de passer à côté de l’application phare du moment : TikTok. Si vous n’en avez pas encore entendu parler, c’est sans doute car vous en avez passé l’âge. L’application est en effet surtout populaire auprès des 10-19 ans qui représentent à eux seuls la majorité des utilisateurs. 

TikTok en quelques mots est une application de partage de vidéos de moins de 60 secondes. Lancée en 2017 par une entreprise chinoise (aujourd’hui devenue la start-up la plus valorisée au monde), elle rencontre un véritable succès grâce à ses nombreuses fonctionnalités : l’utilisateur peut mettre la musique de son choix dans sa vidéo, y ajouter de nombreux effets ou encore participer à des challenges. Les possibilités sont infinies, permettant ainsi l’émergence de nouvelles tendances quasi-quotidiennes. 

Le premier compte TikTok en termes d’abonnés est celui de la jeune américaine de 16 ans ayant atteint récemment 100 millions de followers. Elle est connue principalement pour ses chorégraphies reproduites ensuite par les utilisateurs  

En 2020, l’application a dépassé les 2 milliards de téléchargements, chaque mois se sont plus de 689 millions d’utilisateurs qui ouvrent l’application, dont 11 millions de français. Le confinement y étant sans doute pour beaucoup. 

Ces chiffres astronomiques en font une plateforme idéale pour propulser, du jour au lendemain de nouvelles personnalités. Plusieurs « success story » y ont alors vu le jour. 

Un des exemples les plus parlant serait sans doute le chemin parcouru par le hit Old Town Roaddu rappeur Lil Nas X. Après avoir acheté le beat de la chanson pour 30$ à un producteur néerlandais, et y avoir posé son texte, Lil Nas X publie fin 2018 la première version de son titre Old Town Road. La chanson se fit alors connaître grâce au « Yeehaw Challenge » sur TikTok où des utilisateurs se filmaient en train de danser dessus. Le succès fut tel que le titre entra à la 83èmeplace au Billboard Hot 100, permettant alors à Lil Nas X de signer chez Columbia Records.

C’est cependant grâce au remix issu de la collaboration du rappeur avec le chanteur de country Billy Ray Cyrus que la chanson atteint les records en étant la première à rester durant dix-neuf semaines consécutives à la première place du Billboard Hot 100. 

Des artistes français ont également décollés grâce à l’application. C’est le cas de la jeune chanteuse de 16 ans, Wejdene. D’abord repérée sur Instagram, elle publie début 2020 une vidéo TikTok où elle se met en scène sur sa chanson Anissa. Encore une fois, c’est grâce aux utilisateurs de la plateforme, ayant créé leur propre chorégraphie sur la chanson, que celle-ci connu le succès : près de trois mois après sa publication sur TikTok, le titre Anissa fut certifié disque de platine. 

@wejdene.bk

Heyy mes amours, voici le fameux challenge Anissa 😻🥳💋🤍 A vous de jouez ! 🥰 #challengeAnissa

♬ son original – Wejdene

Des relations entre artistes, maisons de disques et consommateurs redéfinies

Ainsi, l’ascendant que les maisons de disques ont eu pendant longtemps sur les artistes émergents tend à se modifier. La manière dont les labels promeuvent leurs artistes, mais également la façon dont ils les découvrent a considérablement évolué avec l’omniprésence d’internet. La musique est désormais créée, découverte et diffusée sur le web. 

Nous l’avons vu, ce sont les utilisateurs des réseaux sociaux qui font émerger de nouveaux artistes et qui deviennent en quelque sorte les « découvreurs de talents ». Les labels vont alors miser sur les nouvelles chansons rencontrant un certain succès sur TikTok, en espérant que celui-ci se diffuse sur les plateformes de streaming. 

Les stratégies marketing des maisons de disques sont également orientées vers la promotion de leurs artistes à travers les réseaux sociaux. Rares sont désormais les artistes pop qui n’ont pas créé leur compte TikTok : l’application est devenue un nouveau mode de diffusion de contenus musicaux auprès du jeune public qui s’avère efficace, des millions de consommateurs se connectant quotidiennement dessus. 

Article de : Fatma Kebe

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *