Le Pont du Gard est un immense pont antique à trois niveaux, enjambant majestueusement le Gardon (affluent du Rhône). Il est classé au titre des monuments historiques en 1840 puis en 1985 au Patrimoine Mondial par l’UNESCO comme « témoin du génie créateur humain ». La construction du pont relève en effet d’une réelle prouesse technique tout en constituant un chef-d’oeuvre artistique. Bâti il y a plus de 2000 ans pour montrer la grandeur de l’Empire romain, il s’agit du plus haut pont construit pendant l’Antiquité. Il a fallu un millier d’hommes et environ cinq années pour achever sa construction. Aujourd’hui, le pont constitue un témoignage exceptionnel sur la civilisation romaine. Le Pont du Gard est le seul exemple d’aqueduc à trois étages superposés encore visible à travers le monde. 

Il fait partie de l’aqueduc de plus de 50 kilomètres qui partait de la Fontaine d’Eure (à côté d’Uzès) et approvisionnait la ville de Nîmes en eau. Le Pont du Gard permettait à l’aqueduc d’enjamber le Gardon. 

En 2000, un projet d’aménagement du site est mis en oeuvre. Le but de cette opération est de préserver le Pont du Gard qui se voit menacer par un tourisme de masse et peu contrôlé. Des mesures sont prises par l’Etat en partenariat avec l’UNESCO, l’Union Européenne et les collectivités locales, comme l’accès strictement piéton du site ou la construction d’un musée sensibilisant le public à l’histoire exceptionnelle du monument.

Le Pont du Gard fait partie des monuments français les plus visités avec plus d’un million de touristes par an.

Pour plus d’informations, veuillez consulter : https://whc.unesco.org/fr/list/344/ 

Article de : Agathe Passerat de La Chapelle

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *